Étude : un seul jour sans viande a plus d’effets que de manger 100% local

Une nouvelle étude scientifique vient tordre le cou à quelques idées reçues sur le local. Face à l’urgence climatique, l’un des mantra le plus rapidement adopté a été : manger local.

Suite de l’article : https://mrmondialisation.org/etude-un-seul-jour-sans-viande-a-plus-deffets-que-de-manger-100-local

La cruauté envers les animaux est-elle synonyme de violences envers les humains ?

Que dire alors d’une société, par exemple la nôtre, qui fait tuer 3 milliards d’animaux terrestres par an dans l’indifférence quasi-générale ? Est-ce étrange que les humains n’y soient pas si bien traités du coup ?

Article ici : https://theconversation.com/la-cruaute-envers-les-animaux-est-elle-synonyme-de-violences-envers-les-humains-145638

« La pandémie n’est pas une vengeance de la Terre, c’est le résultat de notre rapport à la nature »

Le nouveau virus, issu d’un contact entre l’humain et l’animal, pose la question de notre rapport au monde vivant. La philosophe Virginie Maris s’intéresse depuis longtemps à ces sujets : dans un livre passionnant, La Part sauvage du Monde (Seuil, 2018), elle interroge les voies d’une possible cohabitation entre humains et non-humains, en rappelant qu’il faut pour cela « restreindre notre territoire ». Première partie de cet entretien.

Suite de l’article ici : https://www.bastamag.net/covid-vengeance-de-la-nature-biodiversite-pathogenes-surconsommation-specificite-humaine-Virginie-Maris

En pleine crise de coronavirus, la viande sans viande cartonne

Logique étant donné que le Covid-19 vient des animaux et de notre façon de les traiter…

« Les ventes d’alternatives végétales à la viande ont littéralement explosé aux Etats-Unis, grimpant de 265 % ces huit dernières semaines comparé à l’année précédente, selon les données de Nielsen. Ce succès des ersatz au bifteck n’est pas nouveau. Mais la crise sanitaire a servi de catalyseur. »

La suite de l’article ici : https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/en-pleine-crise-de-coronavirus-la-viande-sans-viande-cartonne-1198761

Un nouveau rapport met en garde sur une “forte probabilité de disparition de l’humanité” d’ici 30 ans

Appliquer totalement les idées du véganisme, réduire la consommation d’énergie, limiter fortement la publicité et le marketing qui poussent aux achats inutiles (donc à la pollution), condamner lourdement les entreprises et les gouvernements pollueurs, investir dans les énergies propres… Mais au niveau individuel rien de tel que de devenir végane, pour commencer, et minimaliste pour continuer. C’est à la portée de tout le monde.

« Dérèglement climatique, réchauffement climatique, surpopulation, guerres nucléaires… les menaces sont nombreuses pour l’humanité, et selon un nouveau rapport il y aurait bien un risque sérieux pour notre survie, lié à la crise climatique que nous traversons. Au cours des trois prochaines décennies, un nouveau rapport averti qu’il est “fort probable que la civilisation humaine prenne fin”, si aucune mesure urgente n’est prise. »

Suite de l’article ici : https://trustmyscience.com/nouveau-rapport-met-en-garde-sur-une-forte-probabilite-de-disparition-de-l-humanite-d-ici-30-ans/