Les coachs en séduction, une certaine idée de l’enfer

Si on veut une vraie et belle relation rien de tel que d’être vrai, être soi-même (ce qui ne nous empêche pas de nous améliorer dans notre façon d’être et de penser et aussi de faire attention à l’autre). La drague c’est toujours du cinéma, des faux-semblants, du mensonge, de la manipulation. Qui veut débuter sa relation sur ces bases ?

Cours sur les relations femmes-hommes, formations à la drague de rue… Ces soi-disant experts proposent des prestations parfois à plusieurs centaines d’euros, teintées d’une idéologie antiféministe.

Article ici : http://www.slate.fr/story/229580/coachs-seduction-conseils-hommes-celibataires-drague-rue-masculinisme-feminisme-sexisme

Dérivés sectaires

L’Union nationale de défense des familles et de l’individu (Unadfi) et l’institut Odoxa publient les résultats d’une enquête menée en décembre sur les Français et les dérives sectaires. Si la notion d’emprise est bien connue dans la population, les clichés sur les dérives sectaires et leurs victimes sont tenaces. Et les classes supérieures, particulièrement visées par le New Age, ont tendance à se sentir à l’abri

La suite ici : https://www.marianne.net/societe/laicite-et-religions/derives-sectaires-les-classes-superieures-ont-un-faux-sentiment-de-securite

Sur CNews, Didier Raoult et Ivan Rioufol mettent en garde contre le génocide des non vaccinés

« On peut plus rien dire ». Si seulement… On est trop doux avec les idées fascistes, avec les complotistes, avec les attiseurs de haine… Leur place est dans le box des accusés, pas sûr un plateau télé

Comparer le sort des non vaccinés à celui des juifs sous le régime nazi ? Didier Raoult l’a fait. Et Ivan Rioufol l’a appuyé, tandis que Pascal Praud célébrait le “discours haut de gamme” du professeur selon lequel la vaccination est dangereuse.

La suite ici : https://www.telerama.fr/ecrans/sur-cnews-didier-raoult-et-ivan-rioufol-mettent-en-garde-contre-le-genocide-des-non-vaccines-7008626.php

Procès du 13-Novembre : le complotisme n’est jamais loin des attentats

Procès des attentats du 13-Novembre : les différents visages de Salah Abdeslam, interrogé pour la première fois mardi 2 novembre (Elisabeth de Pourquery)

Six ans après les attentats du 13-Novembre, une théorie du complot s’est invitée au procès de ces attaques. Le complotisme est à la fois un instrument de radicalisation, et un outil pour prolonger l’effroi terroriste.

La suite ici : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/complorama/proces-du-13-novembre-le-complotisme-nest-jamais-loin-des-attentats_4842527.html