Guéant sur Sarkozy, deux mis en examen et délinquants potentiels

http://www.leparisien.fr/lyon-69000/abattre-nicolas-sarkozy-et-ses-proches-est-une-obsession-d-etat-accuse-gueant-presse-07-07-2014-3983101.php#xtref=http%3A%2F%2Ft.co%2FBmKV66bx0m

Dans l’article dont j’ai posté le lien, Claude Guéant, potentiellement délinquant lui-même, donne sa version sur les accusations concernant Sarkozy. J’en reprends quelques-unes :

1. « « abattre » l’ancien président et ses proches est devenu « une obsession d’Etat » » Bon, donc, déjà, un peu de respect pour la langue française ce serait bien car « accuser par la Justice » ne veut pas dire « abattre » qui veut dire « tuer ». De plus, Sarkozy ne semble pas avoir besoin de qui que ce soit pour le tuer, il se flingue tout seul comme un incompétent.

2. « « Je constate que tout est programmé et médiatiquement maîtrisé », poursuit M. Guéant. « Et c’est toujours à un moment où cela arrange le pouvoir en place que des documents ou pseudo-révélations apparaissent ». » – Votre constatation ne fait pas office de vérité, surtout quand on vous connaît… En gros, on serait dans une dictature socialiste et le gouvernement dirigerait les médias… Vous les lisez, les médias ? Qui a fait tomber Cahuzac ? Qui a dénoncé Morelle ? S’ils pouvaient et voulaient diriger les médias, les socialistes feraient mieux que ça quand même. Le fait est que les médias bah… les politiques ont du mal à les diriger et ça les énerve à un point !

3. « par respect pour la fonction présidentielle, il eût été préférable d’entendre Nicolas Sarkozy sous un autre régime » – Je sais que les gens comme vous vivent toujours dans le passé (près du Moyen-âge plus précisément) mais dois-je vous rappeler que Sarkozy n’est plus président de la République et qu’il n’a plus aucune fonction autre que celle de citoyen ?

4. « la mise en examen ne signifie en rien une culpabilité. Enfin, il est souhaitable que la justice traite cette affaire dans les meilleurs délais : l’avenir de la France ne peut pas se jouer sur une décision de mise en examen » – Bien sûr, ça signifie seulement qu’il y a pas mal de preuves sérieuses ! Et ce n’est pas rien. Quant au fait de savoir si Sarkozy est l’avenir de la France… Je dirais plutôt qu’il est le passé de l’humanisme.

5. « avec des chefs qui donnent le sentiment aux Français de négliger leurs préoccupations, en ne s’intéressant qu’à leur propre destin » – C’est sûr que Sarkozy est connu et reconnu pour sa sollicitude, sa solidarité avec les plus démunis et son abnégation. C’est pourquoi, quand il été au 20h de TF1 (comme un justiciable comme les autres, n’est-ce pas ?), il n’a fait que parler des problèmes de la France et jamais, même pas une minute, de lui-même et de l’acharnement, soi-disant, qu’il subirait, le pauvre. Ah ces foutues lois qui s’acharnent comme ça, sur des modèles de vertu !

Différence entre le PS et l’UMP

Il y a une chose qui est indéniable et qui fait, malgré tout, que le PS est très différent de l’UMP : quand il y a eu des expulsions d’enfants menottés à l’école, on n’a pas eu de scandale à l’intérieur de l’UMP. Les politiques de droite étaient tous derrière le baron, aucun n’osait avoir sa personnalité et se distinguer du petit maître. Mais au PS on a un scandale énorme avec l’affaire Léonarda et l’opposition (donc la démocratie et le droit à la parole) existent, ce qui veut dire que le PS est, sur ce point, un vrai parti politique vivant et démocratique.

http://www.rue89.com/2013/10/16/indignation-ps-apres-linterpellation-jeune-kosovare-leonarda-246650

Comment mettre d’accord les racistes, les xénophobes, les sexistes, les spécistes, les extrémistes religieux et les homosexuels refoulés ?

On entend souvent des absurdités du genre « les homosexuels sont pédophiles ». Donc ils font du mal aux enfants. Donc il faut éviter de leur confier des enfants. Donc, tous ceux qui aiment vraiment les enfants ou du moins leur veulent du bien s’opposent pudiquement au mariage homosexuel et surtout à l’adoption (enfin, ça fait mieux de dire « je veux protéger les enfants » plutôt que de dire « je suis homophobe et je suis pour la discrimination »). Donc, tous ces individus justes et dévoués à la cause des enfants descendent par millions dans la rue depuis quelques mois pour revendiquer le droit des enfants à vivre une vie digne (loin de l’homosexualité). Moi, personnellement, je suis profondément touché de voir des bourgeois aller dans le froid et se battre pour le bien des enfants. J’en ai même les larmes aux yeux. Ils se réveillent un peu tard, certes, car on ne les a pas vus se battre contre la famine, la guerre, la maladie, le capitalisme qui tuent des millions d’enfants de par le monde. Mais mieux vaut tard que jamais. On ne les a pas non plus vus descendre par millions dans la rue, eux qui aiment les enfants, pour protester contre tant de cas de pédophilie dans l’Église catholique. Mais mieux vaut tard que jamais. On ne les voit pas non plus se battre contre le racisme, le sexisme, le spécisme et toutes sortes d’idéologies pourries de fond en comble. Et on ne les verra jamais je crois.

Moi, personnellement, je suis de plus très étonné que leur conscience du malheur des enfants et du danger auquel les homosexuels les exposeraient soit apparue comme ça, d’un coup, grâce à un projet de loi juste. Ils pourront dire merci à papa Hollande de leur avoir permis de resserrer, grâce à leur homophobie inavouée mais évidente, les rangs de tous ceux qui passent leur vie à se battre contre les droits des autres : racistes, sexistes, xénophobes, fascistes et j’en passe. Grâce à papa Hollande l’Ump, le FN, Civitas, l’Église catholique ainsi que les représentants des autres religions monothéistes, l’islam et le judaïsme, parlent enfin d’une voix unie. Si ce n’est pas beau ça de voir tant de gens lutter ensemble pour un but commun ! Ce serait presque parfait si le but n’était pas obscurantiste et discriminatoire, ce serait presque parfait s’ils n’étaient pas, pour la plupart, soit ignorants du sujet soit tout simplement hypocrites. Car, soyons honnêtes, ils n’ont aucune preuve de ce qu’ils affirment à part leur peur, les racontars et leurs préjugés. Du plus simple « militant » au plus haut responsable politique ou religieux, ils n’ont aucun argument qui devrait dépasser la porte d’un bar, aucun argument qui pourrait prétendre à la rationalité et encore moins à la moralité. Et s’ils ne sont pas hypocrites, je veux les revoir dans la rue pour combattre ce fléau qui est, lui, bien réel et non purement fantasmagorique : https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Jay_report.

Homophobie, quel beau mot doué d’une si forte capacité de rassemblement !

Un boulanger à la tête de l’UMP

Au moins avec lui la France pourra garder sa tradition culinaire sans craindre que celle-ci se fasse remplacer par une autre tradition culinaire.

Jean-François Copé, le défenseur des boulangers Français.

Pourtant, je ne comprends pas : pourquoi Jean-François Copé aime-t-il tant les croissants alors qu’il y a beaucoup de beurre dedans ?

Quoi qu’il en soit, les croissants s’émiettent et je me demande si c’est Copé qui ramasse les miettes ou bien le peuple français.