Shaina, 15 ans, poignardée et brûlée vive à Creil : « Ce n’est pas un fait divers, mais un fait de société »

Quand nos ados deviennent des violeurs et des criminels, c’est toute la société qui faillit à sa tâche.

En octobre 2019, une jeune fille, victime d’un viol collectif deux ans avant, a été poignardée et brûlée vive. Pour l’avocate de la famille, cet assassinat « dit beaucoup de choses sur la place des femmes et de la sexualité dans les cités ».

La suite ici : https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/09/05/shaina-15-ans-poignardee-et-brulee-vive-a-creil-ce-n-est-pas-un-fait-divers-mais-un-fait-de-societe_6093462_3224.html

Île-de-France: le couple de proxénètes exploitait une adolescente de 15 ans

Seulement trois petites années pour un récidiviste qui prostitue de force (autant dire qu’il s’auto-rémunère grâce aux dizaines de viols d’une adolescente), une autre preuve incroyable et minable du machisme de notre société. Et les violeurs, ils s’en sortent tranquillement ?

La jeune fille était contrainte de recevoir des clients, jusqu’à quinze par jour, dans des appartements et chambres d’hôtels en Île-de-France. Un homme et une femme, de 25 et 23 ans, ont été arrêtés et condamnés par le tribunal de Bobigny.

La suite ici : https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/le-couple-de-proxenetes-exploitait-une-adolescente-de-15-ans-12-09-2021-HBPPAD7ZR5FUHOROYZRGPSNI4A.php#xtor=AD-1481423553

Prostitution des mineurs : « J’étais morte de l’intérieur », confie Marion, exploitée sexuellement pendant son adolescence

Clients – qui ne sont rien d’autre que des violeurs – ou proxénètes, ces gens ne méritent pas de vivre en liberté...

La jeune femme a été exploitée sexuellement entre ses 15 et 18 ans. Dans l’impossibilité de s’enfuir, sous emprise, elle vit un calvaire dicté par son proxénète. Elle a accepté de témoigner pour franceinfo.

Suite ici : https://www.francetvinfo.fr/societe/prostitution/temoignage-prostitution-des-mineurs-j-etais-morte-de-l-interieur-confie-marion-exploitee-sexuellement-pendant-son-adolescence_4628405.amp

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

« Essayer de déconstruire le mythe de la galanterie à la française est une tâche difficile et courageuse. J’en ai moi-même fait les frais récemment, à la suite d’un tweet. Ce fut, au milieu d’un débat bien argumenté, une récolte d’insultes (morceaux choisis: «Être conne à ce point là a des vertus hallucinogènes», «Vu sa tronche elle a dû en prendre quelques-unes dans la gueule des portes»). C’est pour cela qu’il est sans doute bien plus efficace de le faire dans un livre, posément, en prenant le temps, comme le fait Valérie Rey-Robert, avec Une culture du viol à la française. »

Suite de l’article ici : https://www.slate.fr/story/175965/galanterie-seduction-francaise-culture-du-viol-valerie-rey-robert

 

Paris : l’enfer de la prostitution d’un réseau nigérian devant la justice

Ceux qui achètent ce genre de « services » sont des violeurs et doivent être traités comme des violeurs.

« Elles étaient mineures ou tout juste majeures. Elles ont été violées et contraintes de se prostituer dans le nord de la capitale par des Nigérians. Le procès s’ouvre ce lundi. »

Suite de l’article ici :

Louis, « hyène » du Malawi et fier de l’être

 

Des dégâts de la superstition et de l’inculture mêlées à l’immoralité.

« Les hyènes du Malawi (3/4). Rencontre avec un « fisi », payé par des familles dans le sud du pays pour « purifier sexuellement » les femmes. Malgré la loi de 2013 qui interdit cette pratique du viol contractualisé. »

Suite de l’article ici : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/26/louis-hyene-depuis-presque-vingt-ans-et-fier-de-l-etre_5165080_3212.html