Big pharma, les pompes funèbres, le Covid-19, les masques et le complotisme

Comme il fallait s’y attendre, les théories du complot concernant le Covid-19 n’ont pas tardé à apparaître. Certaines sont plus loufoques que d’autres mais force est de constater que ces complotistes sont des petits joueurs. Ils disent, pêle-mêle, que les masques nous tuent, que Bill Gates a créé le virus pour nous implanter des puces via des vaccins, que des milliardaires veulent réduire la population mondiale, que le Covid-19 a été créé par des laboratoires pour vendre des vaccins ensuite… Mais, comme je le disais, ces complotistes sont des petits joueurs car la réalité vraie de vraie (je n’ai pas de preuve car ils ont tout caché et les personnes témoin ont bizarrement disparu !) est la suivante : derrière ces théories du complot il y a en fait Big pharma et des entreprises de pompes funèbres. Je m’explique : l’intérêt des laboratoires c’est de vendre plus de médicaments ou de vaccins. Ainsi, ils répandent des théories pour pousser les gens à croire que le Covid-19 n’existe pas ou qu’il n’est pas dangereux et donc à ne pas porter de masque. Comme les gens ne portent pas de masque, ils tombent malades (et Big pharma vend des médicaments pour les soigner !) ou ils meurent (et les pompes funèbres sont sur le coup). Dans les deux cas, Big pharma et les pompes funèbres gagnent.

Chers gens, ne vous faites pas avoir par ces manipulateurs qui vous manipulent en vous faisant croire que c’est le gouvernement et les médecins qui vous manipulent (ils sont très forts quand même !). Portez un masque, faites tomber le complot de Big pharma et des pompes funèbres.

« La pandémie n’est pas une vengeance de la Terre, c’est le résultat de notre rapport à la nature »

Le nouveau virus, issu d’un contact entre l’humain et l’animal, pose la question de notre rapport au monde vivant. La philosophe Virginie Maris s’intéresse depuis longtemps à ces sujets : dans un livre passionnant, La Part sauvage du Monde (Seuil, 2018), elle interroge les voies d’une possible cohabitation entre humains et non-humains, en rappelant qu’il faut pour cela « restreindre notre territoire ». Première partie de cet entretien.

Suite de l’article ici : https://www.bastamag.net/covid-vengeance-de-la-nature-biodiversite-pathogenes-surconsommation-specificite-humaine-Virginie-Maris

« On nous demande de ne pas remettre en cause la gestion de la crise » : des fiches pédagogiques alarment des syndicats d’enseignants

« Le ministère de l’Education nationale a publié, lundi 4 mai, une série de recommandations pour accompagner les enseignants dans la réouverture des écoles. Si ces documents n’ont pas de valeur réglementaire, certaines formulations font bondir certains syndicats. »

Suite de l’article ici : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/on-nous-demande-de-ne-pas-remettre-en-cause-la-gestion-de-la-crise-des-fiches-pedagogiques-alarment-des-syndicats-d-enseignants_3959293.html

 

En pleine crise de coronavirus, la viande sans viande cartonne

Logique étant donné que le Covid-19 vient des animaux et de notre façon de les traiter…

« Les ventes d’alternatives végétales à la viande ont littéralement explosé aux Etats-Unis, grimpant de 265 % ces huit dernières semaines comparé à l’année précédente, selon les données de Nielsen. Ce succès des ersatz au bifteck n’est pas nouveau. Mais la crise sanitaire a servi de catalyseur. »

La suite de l’article ici : https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/en-pleine-crise-de-coronavirus-la-viande-sans-viande-cartonne-1198761