Vers la réduction des aides sociales

Il faut bien reprendre l’argent donné en cadeau aux riches, et le plus facile c’est de le prendre aux plus fragiles, ils ont moins de pouvoir et leur contestation, si contestation il y a, sera facilement écrasée. Dans tous les pays ce sont les pauvres qui entretiennent les riches, pourquoi ce serait différent en France ?

« Comme depuis juin 2017, le gouvernement s’est effectivement lancé dans une vaste entreprise de réduction de ces dépenses, de l’ordre de 80 milliards d’euros d’ici 2022… Il va falloir être créatif, n’est-ce pas ? Un défi de taille quand le gouvernement a déjà renoncé à plusieurs milliards d’euros de rentrées fiscales après la transformation de l’impôt sur la fortune (ISF) qui entraîne une baisse de recettes pour l’Etat de près 4 milliards d’euros ; le coup de rabot sur l’imposition du capital produit un manque à gagner d’au moins 1,5 milliard d’euros et la suppression de l’exit tax induit quant à elle un manque à gagner de près de 800 millions d’euros… »

Suite de l’article ici : https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/le-billet-economique-du-lundi-21-mai-2018

Briser les préjugés pour combattre la pauvreté : neuf affiches percutantes

« Alors que la France est en pleine période électorale, certains n’hésitent pas à affirmer tout et n’importe quoi au sujet des Français les plus modestes. En gros, les gens les moins fortunés seraient des fainéants assistés, fraudeurs et dépensiers… Alors, pour rétablir quelques précieuses vérités, 50 Assos contre l’exclusion, un collectif combattant la pauvreté, a décidé d’entrer lui aussi en campagne. Résultat  ? Neuf affiches percutantes qui sont autant de rappels essentiels… »

La suite ici :  http://positivr.fr/50-assos-exclusion-vraie-vie-affiches/