Blâmer la victime: une pratique aussi dangereuse que pernicieuse

« Une femme est victime d’une agression et on justifie l’acte en l’accusant d’avoir porté une jupe courte. Un manifestant est blessé par les armes des forces policières et on se demande ce qu’il faisait si proche des agents de la paix. Un travailleur au salaire minimum doit s’endetter pour survivre et on affirme qu’il est irresponsable. « 

Suite de l’article ici : https://quebec.huffingtonpost.ca/felix-antoine-boily-audet-/blamer-la-victime-pratique-dangereuse_b_11696316.html