Avortement : les croisés contre-attaquent

Que le non-avortés opposés aux droits des femmes et à la liberté comprennent bien une chose : si des femmes ne veulent pas avorter, elles en ont le droit. Mais si des femmes veulent avorter, elles doivent avoir le choix aussi. On n’oblige personne à avorter, il n’y a pas de propagande pro-avortement. Par contre, il y a une propagande anti-choix, religieuse et obscurantiste ! En fait, ce que les rétrogrades refusent c’est que les femmes aient des droits. Ils n’en ont rien à faire des « bébés » avortés (sinon ils financeraient la contraception pour les éviter). Ils n’en ont rien à faire non plus des enfants nés sinon ils financeraient leur éducation, ils donneraient des allocations etc. Non, ce qu’ils veulent c’est contrôler le corps des femmes et imposer leur idéologie totalitaire à toute la société. Alors que maintenant, les femmes ont le droit d’avorter OU de ne pas avorter. Eux, ils veulent leur enlever ces droits et les forcer à avoir des enfants non-désirés.

« Plus de quarante ans après la loi Veil, le droit à l’avortement subit une offensive concertée en Europe, menée par une nouvelle génération de militants rompus aux réseaux sociaux. Une enquête d’Arte révèle leurs méthodes et leurs financements. »

Suite de l’article ici : https://www.franceinter.fr/emissions/capture-d-ecrans/capture-d-ecrans-06-mars-2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s