Force et sexisme

Un homme fort et digne ne se plaindra jamais du (soi-disant) pouvoir des femmes. Il laissera ces pleurnicheries aux perdants et aux faibles.

Un homme qui se croit « viril » mais se plaint du (soi-disant) pouvoir des femmes, perd sa « virilité » sur le champ car on ne peut, en même temps, être viril ET être dominé par celles qu’on considère inférieures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s